Le métier de Sophrologue

Exercer une nouveau métier

Sophrocap propose différentes formations à toutes les personnes qui souhaitent se former au métier de sophrologue.

Où exercer ?

  • Ouvrir son cabinet de sophrologie, en individuel ou en groupe
  • Intervenir en entreprise ou en institution
  • Devenir salarié dans un centre médical (CHU, EPHAD… )
  • Intervenir à domicile
  • Ecrire un livre à commercialiser
  • Poster des vidéos sur une chaîne YouTube

En complément de
son activité professionnelle

Une formation adressée à tout professionnel souhaitant se spécialiser à la sophrologie et l’utiliser en complément de son activité

paramédical

infirmiers - aide-soignants...

enseignement

professeurs - enseignants

relation d'aide

psycholoques

artistique et sportif

Sophrologue,
un métier d'avenir !

Le métier de sophrologue est loin d’être saturé dans cette société où les Français sont en perpétuelle recherche de techniques non-médicamenteuses…
J’ai bien mieux gagné ma vie en tant que sophrologue qu’en tant qu’infirmière …

Virginie Vandermersch

A savoir !

Il y a 22 000 sages-femmes pour près de 10 000 sophrologues installés en France. … Un marché donc bien loin d’être saturé !

La sophrologie,
un champ d'application très large

Différentes études de la Chambre Syndicale de Sophrologie montrent que :

  • La sophrologie en tête des pratiques alternatives !
  • 11 millions de français déclarent avoir déjà pratiqué la sophrologie
  • 56% des français estiment que leur état de santé global n’est pas bon et 67% se disent victimes du « stress »
  • L’image positive de cette discipline est en nette hausse, 76% en 2018 contre 9% en 2014.
  • 7 françaises sur 10 affirment prendre soin de leur santé physique et morale.
  • La motivation principale de consulter un sophrologue est la fatigue pour 63%, le facteur « stress » pour 43%, l’anxiété pour 40%.

D’après l’article du 26 mars 2019 du journal Midi Libre sur les thérapies non-médicamenteuses:

« … la sophrologie prend progressivement sa place aux côtés de la médecine traditionnelle dans les CHU, les hôpitaux, les centres anti-douleur ou encore les maisons de retraite. »